Sur la confidentialité des tournages...
Article mis en ligne le 24 juin 2016
dernière modification le 30 novembre 2017

par Webmestre
Imprimer logo imprimer

 Version française

À propos d’un refus de signature d’une clause...

Il devient de plus en plus courant que l’on demande de signer une charte de confidentialité sur les tournages. Et même parfois d’interdire les photos. Étonnamment, la plupart la signe sans se poser de question ou alors peut être se sentent ils flattés d’être dans le secret du projet.

En plus d’être la plupart du temps totalement frauduleuse dans la formulation contractuelle , c’est-à-dire sans limite de date et sans dédommagement économique, ce type de charte est dramatique quant à la transmission de nos savoir-faire et de notre propre mémoire sous prétexte de business plan, ou autre effet d’annonce.

L’hypocrisie est à son comble quand on voit l’avènement du département "digital" qui consiste à faire du buzz au profit de l’entreprise par certaines personnes de l’équipe et également quand on peut voir dans la presse les diverses photos des paparazzis.

Je n’ai pour ma part et comme la plupart des techniciens jamais diffusé, en plus de 20 ans, la moindre photo sur les réseaux et je ne m’en sers que pour mémoire technique ou pédagogique ou pour mes souvenirs et j’aimerais bien que mes employeurs arrêtent de vouloir me voler mon histoire et que soit possible une collaboration dans une confiance réciproque.
Voilà pourquoi je me refuse à signer ce genre de clauses.
Cordialement.
Yvan

Ps : c’est la première fois que je ne prend aucune photo et je suis totalement désorienté par cette spoliation de mon propre regard qu’aucun photographe de plateau n’aura.

Quelques commentaires
Il manque le paragraphe : "Si le producteur considère que vous présentez un risque à sa stratégie marketing, il sera en droit de faire appel à un agent contractuel pour vous éliminer, ainsi que tout tiers à qui vous auriez divulgué une information, et ce, sans formalité préalable."

 English release

It is becoming increasingly common for those working on film sets to be asked to sign confidentiality clauses. These can even extend to a ban on taking photographs. Surprisingly, most of us appear to sign without questioning the terms or the implications of such clauses. Or perhaps we just feel flattered to be given access to the inner workings of these projects.

But apart from the fact that the contractual terms of the clauses are usually invalid (i.e. they contain no definition of any limits in terms of time or space and no economic compensation), such clauses have dramatic implications for the transmission of our expertise and our right to construct and maintain our own memories, all under the cover of ‘media strategies’ and the need to stimulate public curiosity and anticipation.

The hypocrisy reaches its peak with the “digital” departments created to generate a ‘buzz’ for the benefit of the company, or when (many) pictures appear in the press from paparazzis.

In more than 20 years of experience, like most technicians and engineers, I have never shared any of my pictures on-line or in any public space. I only use them for technical or educational reasons or simply as a personal souvenir of my experience. I would like my employers to stop stealing my right to preserve my own lived experience and to make possible a professional relationship based on mutual trust.
It is for these reasons that I refuse to sign such clauses.
Yours faithfully
Yvan

P.S. This is the first time I have not taken any photos and I feel bewildered by this theft of my individual vision, which no set photographer can possibly duplicate.

P.S. :

La clause de confidentialité refusée :
Vous avez expressément convenu et accepté de respecter l’obligation de confidentialité absolue - sur et autour - du film et ce sans limitation de durée, à savoir notamment - et ce de façon non limitative à ne divulguer (verbalement par tous modes écrits ou autres) aucune information de quelque nature que ce soit et/ou tout document de quelque nature et support que ce soit, lié directement et/ou indirectement au film et à "l’univers du film" expression entendue de la manière la plus large possible et incluant notamment tous ayants droit, conception, fabrication, financement, production, etc,...
De plus il est expressément interdit d’effectuer toute reproduction par quelque moyen que ce soit (vidéo, photo, informatique, téléphonie mobile, et tous autres moyens de reproduction, diffusion...) de quelque élément que ce soit directement et indirectement au film et ce même pour un usage strictement personnel.
Tout manquement aux dispositions qui précèdent sera constitutif d’une faute grave et engage votre responsabilité.

English

You have expressly agreed and accepted to respect the obligation of absolute confidentiality - on and around - the film, and this indefinitely, ie in particular - and this with no limited to not to disclose (orally or written by all other modes) no information of any kind and / or documents of any nature and form whatsoever, related directly and/or indirectly to the film and "the universe of the film" phrase heard in the broadest way possible, including all rights holders, design, manufacturing, finance, production, etc, ...
Furthermore it is expressly forbidden to make any reproduction by any means whatsoever (video, photo, computer, mobile phone, and all other means of reproduction, distribution ...) of any element directly and indirectly to the film even for a strictly personnal use.
Any breach of the foregoing provisions will constitute serious misconduct and engages your responsibility.

Un jeu d’orgue pour le cinéma -- notez cet article
Tableurs Heures, Liste Elec et divers.. -- notez cet article
Sur la confidentialité des tournages... -- notez cet article
Travail : peut-on résister aux injonctions paradoxales sans péter un boulon ? -- notez cet article
Projecteurs Leds "passe-partout" -- notez cet article
60% des films publicitaires français sont délocalisés -- notez cet article
Expression, unité, auto-censure et récupération. -- notez cet article
Appel à contribution Projet open LED -- notez cet article
De l’usage de la nouvelle convention collective du 19 janvier 2012… -- notez cet article
Lytro changed photography. Now can it get anyone to care ? -- notez cet article

Prochainement

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57