« Intouchables », un monde irréel pour une France fatiguée
Article mis en ligne le 10 novembre 2011
Imprimer logo imprimer

Extrait :

"La France d’aujourd’hui, pour rire, n’a besoin de rien d’autre. Cette France qui applaudit aux « Intouchables » est fatiguée. Elle se désintéresse des « Indignés » qui tentent d’occuper La Défense. Aux « primaires citoyennes », elle choisit de voter « gauche molle ».

C’est une France à l’image de Philippe, le tétraplégique du film : immobile, impuissante, vieillissante. Et accrochée au rêve improbable qu’un jour, quelqu’un ou quelque chose viendra sans brutalité la réveiller."

Inspiré d’une histoire vraie, ce conte moderne, interprété par François Cluzet et Omar Sy, remporte un grand succès dans les salles de l’Hexagone.

« Intouchables » est une excellente comédie. J’ai ri, j’ai apprécié le jeu des acteurs, la drôlerie d’Omar Sy, et la tendresse qu’elle déverse à grands flots sur les spectateurs... J’en suis ressorti heureux. Mais tout en m’interrogeant : pourquoi ce film marche-t-il si bien, au point d’être applaudi dans les salles ? Déjà près de deux millions d’entrées !

Quelle corde touche-t-il donc dans la France de 2011 ?

L’explication ne saute en effet pas aux yeux. Il s’agit d’une comédie simple, avec une vague toile de fond sociale : l’histoire d’une amitié entre un « jeune chômeur des banlieues » (Omar Sy, du « Service après-vente des émissions » de Canal +, plus si jeune, en fait) et un quinqua milliardaire tétraplégique (François Cluzet, impeccable dans le film).

Le tétraplégique et le paralysé social sont deux parias, chacun à leur manière : intouchables, donc, et évidemment touchants. Le jeune Driss a connu une réalité dure (abandon par ses parents, trafic de drogue, prison...) mais c’est du bon pain. On ne sait pas trop comment l’autre, Philippe, est devenu ultra-riche – probablement un héritier – mais c’est un type ouvert et épris de liberté.

La suite...


flèche Sur le web : http://www.rue89.com/2011/11/10/int...
Forum
Répondre à cet article
Un jeu d’orgue pour le cinéma -- notez cet article
Tableurs Heures, Liste Elec et divers.. -- notez cet article
Sur la confidentialité des tournages... -- notez cet article
Travail : peut-on résister aux injonctions paradoxales sans péter un boulon ? -- notez cet article
Projecteurs Leds "passe-partout" -- notez cet article
60% des films publicitaires français sont délocalisés -- notez cet article
Expression, unité, auto-censure et récupération. -- notez cet article
Appel à contribution Projet open LED -- notez cet article
De l’usage de la nouvelle convention collective du 19 janvier 2012… -- notez cet article
Lytro changed photography. Now can it get anyone to care ? -- notez cet article

Prochainement

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57